Photographe

Se retourner sur son passé nécessite une grande souplesse au niveau des cervicales qui me fait défaut.

On ne va pas se mentir, faire sa « bio » est un exercice pénible.

Pour résumer, j’ai commencé ma vie de photographe de spectacle vivant il y a très longtemps avec Wladyslaw Znorko du Cosmos Kolej et depuis, je n’ai jamais cessé.

J’ai rencontré des gens merveilleux et étranges, femmes et hommes passionnés, dédiés entièrement à leur art. Des mentors, des aventuriers, des ombrageux, des lumineux…

Mais j’ai voyagé aussi, à l’autre bout du monde et dans mon quartier, j’ai publié, j’ai accroché et le temps est passé…

Looking back on your past requires a great deal of flexibility, that unfortunately I lack.

To be honest, writing one’s own biography is a painful exercise.

In a nutshell, I started my life as a photographer for the theatre with Wladyslaw Znorko of the Cosmos Kolej and never looked back.

I have met strange and wonderful people, passionate women and men, all dedicated entirely to their art. Mentors and adventurers, both illuminated and secretive. But I have also traveled, far, wide, and very close to home, I have been published, exhibited my work many times… and time just flew by…

Dans le domaine des éditions :

#Prix art et création (Conseil Général du Rhône) pour l’ouvrage « Autre chose que le jour » (Éditeur Déclics et des Claps), une plongée jour et nuit dans la raffinerie de Feyzin.
David Anémian a participé également à de nombreux autres projets, notamment avec la Drac Auvergne-Rhône-Alpes

« Sensibles » et « Déclinaisons », « Minguettes-New-York » (Paroles d’Aube) avec la Cie Traction Avant, « Ça me rappelle un film… » ouvrage collectif pour les 100 ans du cinéma…